dimanche 11 février 2018

le jog', c'est la liberté ;)

Hello les ami(e)s,

L'une des rubrique de mon blog est "se remettre au sport après 40 ans", oui mais quel sport ?
Pas simple quand on a des horaires de travail en décalé avec les cours proposés par les associations, club sportif ou salles de sport.
Pas simple quand on court tout le temps entre maison, boulot, école, activité des enfants, rendez-vous chez les médecins, dentistes, le ménage etc ...
Encore moins simple quand tu es timide et angoissée quand tu dois te trouver au milieu d'autres personnes ( restes de l'agoraphobe) et même si tu es super bien accueillis, l'épreuve du groupe reste une épreuve : ne pas se sentir à la hauteur des autres, peurs de les ralentir car tu vas moins vite etc...


J'aime bien le résumé de cette photo : un jour il ne s'agit pas de la vitesse et des km, c'est juste une thérapie.

C'est clair qu'au delà de l'effort fourni, des graisses et calories brûlées, c'est une véritable thérapie.
Quand je regarde mon premier article sur le sujet le 05/02/2013 que de parcours j'ai fait !!! et quelle transformation aussi ;)



2013
2017

La course à pied et moi c'était pas gagné ...Mes profs de sport au collège et lycée s'arrachaient les cheveux pour me faire courir, c'était pas mon truc, à l'époque moi j'étais danseuse et gymnaste.

C'est en 2014 que j'ai eu la révélation, quand j'ai voulu sortir de l'agoraphobie, m'occuper de moi et changer les choses de ma vie en cours.

Il n'a pas été non plus évident de me classer dans le monde des coureurs, j'aime tout : la course dite nature ( route et chemin) le trail (en colline et montagne) le jogging : on se prend pas la tête.

Au tout début où je me suis mise à courir et aller participer à quelques courses de ma région, j'entendais beaucoup parler d'allure, de vitesse, de dénivelé, de fractionné etc ...
Perso, à part savoir à quelle vitesse je peux courir, éventuellement mon temps de course quand j'en fait une , le reste m'importe au bout du compte peu.
Il n'a pas été simple de le faire admettre à mes amis runners et compétiteurs car le jogging n'avait pas encore le vent en poupe.
Et pourtant,  le jogging est devenu un rayon à part entière aujourd'hui dans le magasin où je travaille, nous avons crée des communautés joggeurs : la mienne est ici :



Le jog', c'est la liberté

Tu vas courir quand çà te chante, quand tu as le temps.
Pas d'horaires, juste celui de la clarté du jour.
Tu n'es pas obligé de sortir courir sous la pluie ou le froid.
Tu mets tes écouteurs et tu pars à l'aventure ...
Tout ce que tu avais dans la tête s'échappe au fur et à mesure
On s'en fou du rythme, ce qui est bon c'est la sensation, sensation de l'air sur tes joues
sensation de ton corps qui bouge, des muscles qui se tendent (et se raffermissent)
sensation de ton ventre qui s'aplatit
Quand tu as fini ta course, tu es content de toi, fière de ton parcours qu'il soit petit ou grand.
Tu te sens bien malgré la sueur ( et essoufflé lol).

Bizarrement, quand çà fait un petit moment que tu n'as pas été courir tu en ressens le manque, quand le stress et la nervosité reviennent c'est le signe pour moi qu'il faut aller courir.
Donc courir pour moi c'est aussi une thérapie vers le bien être.

Et vous, quel sport vous permet de vous retrouver libre le temps de sa pratique ? 

2 commentaires:

  1. Je ne suis pas sportive, je n'arrive pas à courir :(
    Je t'admire car oui c'est pratique de pouvoir faire quand et comme on veut...
    Bravo

    RépondreSupprimer
  2. hey hey j'avais pas eu la notif pour ton commentaire ;) merci ma belle

    RépondreSupprimer

et toi ? tu en penses quoi ?